L’autodestruction du politique, 1968-2018