Les «nouvelles “Lois”» du service public en Méditerranée