Les « services d’intérêt économique général », les entreprises publiques et les privatisations